En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Le voyage

MARSEILLE-FOS :

Publié le dimanche 10 juin 2018 16:32 - Mis à jour le dimanche 10 juin 2018 17:07
IMG_3771.JPG
UN PORT ESSENTIEL AU CŒUR DU COMMERCE MONDIAL

Construit au XXIème siècle afin de créer une extension du Vieux Port, le « grand port maritime de Marseille », initialement appelé « le port de Marseille-Fos », est un établissement public propriété de l’Etat français. Il a le statut de grand port maritime (GPMM) et est donc gérer comme un établissement public à caractère industriel et commercial chargé d’exploiter, gérer et promouvoir les installations portuaires de Marseille à Fos-sur-Mer.

 

Le grand port maritime autonome de Marseille est un port quadri-modal (terrestres (accès pour les autoroutes A7 ; A54), ferroviaire (les trains arrivent directement dans le port et la gare de Martigues se situent à proximité), maritime (mer Méditerranée) et aérien (aéroport international de Marseille-Provence). Il se compose de deux bassins complémentaires, Est et Ouest. Le bassin Est (400 hectares), situés à Marseille se caractérisent comme un port de proximité en Méditerranée pour le transport de marchandises mais également pour le transites des voyageurs puisque ce dernier est le premier port de croisière en France, avec environ 1 800 000 de passagers par an (majoritairement vers la Corse, la Sardaigne et l’Algérie). Il génère une recette de 20 000 000 euros par an. Le bassin ouest (10 000 hectares), situés sur la zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer, se caractérisent comme un port d'échanges internationaux pour l’industrie et la logistique. Il est accessible aux plus grands navires et dédié aux grands flux intercontinentaux. De plus, de nombreux parkings à proximité ont été créés servant à stocker les véhicules (principalement les automobiles), exportés ou importés par bateaux.

 

Grâce à son positionnement géostratégique, le grand port maritime autonome de Marseille est la porte Sud de l'Europe. Ce positionnement en fait le plus gros port français. De plus, de nombreux sièges d’entreprise sont répartis sur différentes zones logistiques situés à proximité du port de Marseille (COMEX, SNSM Ferris, CMA CGM) lui permettant une gestion des biens plus simple et direct ce qui lui apporte par conséquent de nombreux atouts sur le plan du développement économique.

 

Les activités y sont très variées (24 activités au total) grâce aux nombreuses infrastructures présentes. Ces dernières lui permettant d'exercer les activités maritimes, logistiques et industrielles et également tous les types de commerce (hydrocarbures, vracs liquides, marchandises diverses, vracs solides et passagers). De plus, le port dispose d'entrepôts (Ikea, Maisons du Monde, Geodis/ Mattel…) répartis sur deux zones logistiques à proximité des terminaux à conteneurs (de Fos-sur-Mer). L’activité de ces zones est en nette progressions (environ 1 250 000 porte-conteneurs à ce jour). L’implantation d’industries de type raffineries, sidérurgie et industrie chimique permettent par ailleurs de nombreux échanges commerciaux favorisée par à la proximité des clients (vendeurs ou acheteurs). Le port dispose également d’un important pôle de réparation navale grâce à un longue cale, à l’origine créée dans les années soixante-dix pour réparer les supertankers (bateaux pour le pétrole) et qui s'est développé ces dernières années. Aujourd’hui, le port est la troisième plus grande plateforme de réparation navale au monde grâce à ses larges dimensions conçues pour la réparation de grands bateaux. La plate-forme de réparation mesure 465 mètres de long alors tandis que le plus gros paquebot du monde mesure près de 360 mètres de long.

Tous ces domaines d'activités liés au commerce que le port génère et, la présence de centre de formation dédier au métier naval et au commerce international, permettent la création d’emploi et donc une économie régionale plus prospère. Aujourd’hui, plus de 41 500 salariés travaillent en lien avec l’activité portuaire dans le département des Bouches du Rhône.

Le grand port maritime autonome de Marseille constitue un véritable outil métropolitain, porteur d’innovation et d’emploi au travers de différents projets favorisent l’économie circulaire.

 

                                                                                                                                                    Jeudi 29/12/17

                                                                                                       Maïlys Sauvage, Maaike Olles, Mathilde Peyre